Week-end à Vercorin

Par ce beau week-end d’août, les 18 et 19 plus précisément, une petite troupe aventureuse s’est dirigée vers le Valais voisin dans le but de voler… mais pas que.

Rendez-vous était donné au départ des cabines pour aller explorer le ciel avant qu’il ne risque de nous tomber sur la tête. Ce sont donc huit joyeux lurons et luronnes qui se sont retrouvés au décollage du Crêt du Midi pour y décoller (avec une bonne demi heure d’avance), tandis que deux accompagnatrices se promenaient gaiement.

Continue reading →

Weekend dans les Vosges

Ce premier week-end de juin aura été l’occasion d’aller visiter la France voisine, plus précisément les Vosges, territoire connu pour son climat parfois… délicat (les archives donnent une moyenne annuelle de 6 mois de pluie, 3 mois de neige et le reste c’est du mauvais temps).

C’est donc plein d’entrain mais en voiture, et sans trop se formaliser des prévisions météorologiques, qu’une délégation de huit pilotes aventuriers – à parité femme/homme, soulignons le – et d’une accompagnante ont voyagé vers cette contrée pas si lointaine.

Continue reading →

On a volé au Rigi !

Ca peut paraitre anodin dit comme cela, mais pour le RVL c’est quelque chose d’incroyable ! il aura en effet fallu attendre la cinquième année pour que la météo nous permette de maintenir cette sortie…

Une première équipe est arrivée vendredi soir. Mamita avec LA land, Papito en moto, les Cochard et Thomas en bus VW. La deuxième équipe, Karen & René, Richard, la sœur de Mamita, Vincent & Vanessa, a découvert leur merveilleux campement le lendemain matin. La table était prête, le grill du club (si si ça existe ! Et il est top en plus !) en cours de montage, une zone ombragée, bières au frais… top !

Pour la petite histoire, Richard est un membre du club que certainement pas grand monde ne connaît, car il habite et travaille à Liestal ! Il volait il y a loooooongtemps au club et a profité de nous rejoindre le samedi pour cette sortie qui était du coup un peu plus proche que les vols du soir…

Le samedi, pendant qu’Evelyne et Danaé sont allées a Lucerne à vélo (sans pédaler pour Danaé), nous sommes allés à la rencontre de ce fameux (et fabuleux !) Rigi. LA land chargée, nous avons enfin trouvé l’aterro de Goldau… Une montée en train plus tard, nous voici arrivés au sommet. Le vent était bon, la vue sur ces nombreux lacs magnifique, et à trop la regarder le vent a inévitablement fini par tourner. René était motivé pour un déco falaise pas loin du sommet, le restant de la troupe a marché une petite demi-heure pour rejoindre un décollage mieux orienté, Schafelhöhe. Beau vent de face, joli vol jusqu’au sommet pour certains, une partie a posé à Küssnacht, les autre les auront attendu à l’apéro à Goldau.

Motivé par cette réhydratation bienvenue, Papito nous a conduit sur les pentes du Rigi pour un vol du soir. Nous avons trouvé un déco plus ou moins potable, et malgré le petit vent de cul, nous avons tous pu décoller, moyennant une bonne petite course, pour un concours de finesse qui a porté les plus motivé jusqu’à un Lidl ouvert jusqu’à 20h… ! , idéal pour refaire le plein pour le deuxième apéro…

D’autres ont privilégié un magnifique terrain tondu, où un vieux restant de manche à air régnait… Après avoir aterri, il s’est averré qu’il s’agissait de « l’axe de piste » du stand de tir local… on saura pour la prochaine fois. D’ailleurs, nous saurons aussi que notre déco improvisé n’était au final pas si mal, puisqu’un local a confirmé – après le départ de presque tous les pilotes – à Thomas que le déco officiel se trouvait quelques mètres : plus large, mais pas plus long selon lui.

La suite de la soirée au camping est digne du concours « les meilleures grillades de Suisse Centrale », le gagnant étant connu d’avance, merci et bravo Papito ! L’ambiance était « son et lumière » avec l’orage au loin, mais nous avons été épargnés.

Après avoir été réveillés par notre voisin de camping « 08h10 » (apparemment un afisionado de cet horaire…), et avoir bien déjeuné au pain à l’ail, œuf, cenovis et saucisson, nous nous somme dirigés vers le télécabine de Weggis pour remonter à Staffelhöhe. Vent parfait, refait l’antenne et volé en direction du camping ! 3 pilotes l’atteignent, deux autres auront quelques pas à faire avant la première bière.

Merci aux organisateurs Mamita, Papito et Thomas pour cette sortie !

I’m a Rigi Men.

Viele Küsse und gute nacht von Küssnacht !

Pour le Rigiviera vol libre.

Vincent

Une vraie galerie suivra, en attendant voici quelques photos :

 

Sortie cross du 21 avril au Weissenstein

Malgré un trajet en train plutôt long, ce ne sont pas moins de 15 pilotes qui se sont retrouvés pour tenter un cross depuis le sommet de Weissenstein.

Le déco et la première heure furent assez laborieux, la première crête donnant sur la plaine ne fonctionnait que faiblement. Ensuite pour ceux qui ont transité vers la seconde crête, tout est devenu plus facile avec de beaux cumulus et des plafonds à 3000 m.

Lorsqu’il a fallu revenir vers le val de Ruz, on est à nouveau entré dans la stabilité et la descente inexorable vers l’attero.

De beaux premiers cross pour les oisillons jusqu’à Pieterlen, Grenchen et Bienne … BRAVO !    et bravo aussi aux plus experimentés qui ont fini dans le « cimetière des crosseurs », le fameux Val de Ruz !

Sortie Tyrolienne Avril 2018

Alors que le printemps pointe timidement le bout de son nez, il est temps de peaufiner sa préparation et celle de son matériel pour la belle saison. Notre fine équipe a opéré une migration vers les rives du lac d’Annecy pour s’élancer avec entrain sous une tyrolienne afin de tester les subtilités du lancé du parachute de secours.

Une ouverture réussie sous la tyrolienne.

Le bilan de la sortie est très positif: 6 pilotes présents, 2 passages par pilotes et 100% d’ouvertures de parachute conformes. On notera au passage qu’un pliage sommaire de l’engin affecte peu son ouverture, tant que sa sortie du container s’effectue sans entrave et que ses suspentes sont en ordre.

L’école Espace 3D qui nous accueillait nous a ensuite prodigué de précieux conseils pour effectuer un pliage optimum.

C’est du sérieux.

Après cet interlude studieux – mais pas trop – du pliage, nous avons rejoins sans traîner le décollage de la Forclaz où nous trouverons un vent souvent arrière. Un peu (voire encore un peu) de patience et d’adresse plus tard, nous arriverons tous à prendre les airs pour un vol du soir sympathique en direction de l’apéro.

Tout le monde finira par décoller… mais c’était loin d’être gagné.
Heureux sur les banquettes neuves du fameux bolide!
A table!

 

Le dimanche nous offrira des conditions favorables à deux petits vols de Planfait bien épargné par le foehn mais peu généreux en thermiques.

Nous ne remercierons jamais assez nos 3 accompagnatrices du RVL (Riviera Vélo de Liaison) qui nous ont apporté une assistance sans faille dans la logistique en s’occupant de nos navette et de nos estomacs. Merci aussi au chien et à sa balle, aux canards (coin),  à l’ours polaire, au dauphin, au crocodile et à sa famille. Nous aussi on aime les vacances en France 😉

Plus d’images ici.

 

Rando ski au Pic Chaussy – 24.03.2018

La météo nous offre une magnifique journée, profitons-en!

Rendez-vous pour les amateurs de sport au Sépey, dans la valée des Ormonts. 6 randonneurs à ski et un en raquette se retrouve à la gare pour embarquer dans le bus du col des Mosses. Il n’en faut pas long pour que ce dernier nous y emmène. Préparation pour la marche, dernier réglage et c’est parti pour une montée de 900m de denivelé. Il fait beau, il fait chaud, les vestes sont en trop! La neige est bonne, la trace est généreuse, le groupe monte tranquillement mais sûrement. Une petite brise descendante et la neige qui souffle sur les crêtes voisines ne semblent pas les inquiéter.

3 heures de montée plus tard, nos randonneurs avertis se retrouve au sommet. Magnifique vue, et magnifique météorologie quasi sans vent. Une brise thermique est en effet présente. Bon pic-nic mérité et bel apéro agréable!

Puis le moment du vol est là. Nous redescendrons au col pour pouvoir bien étaller nos ailes sans gêner personne. Une brise par devant, une brise par derrière puis les ailes décollent. Ca thermique bien! Les cumulus sont de sortie, les oiseaux aussi. Les joyeux parapentistes prennent tous la direction du Sépey…tous? En tout cas ils se retrouvent tous posés heureux et s’installent volontiers sur la terrasse du bistrot. Terrasse qu’il a fallu aménager un petit peu. Santé!

 

Plus de phot sur la Dropbox ici!

St-André Septembre 2017

Année moins exceptionnelle que les années précédentes ! Nous avons été accueillis par du froid, du vent et de la pluie.

Du coup on se rattrape sur une rando au Mt Pelat.

ou sur le parcours VTT des 1012 virages

A noter que cette année on se diversifie et notre grand maitre yogi nous propose une mise en forme matinale !

 

Le temps maussade nous a permis de visiter le sud et de voler sur le site de Gourdon !

On oublie pas les plaisirs de la table avec la soirée gastro au restaurant du Teillon.

Bon vol à toi Kieran, décédé le 25 octobre 2017

A lire en écoutant Eddie Vedder : Guaranteed


Voler signifie pour beaucoup réaliser le rêve d’Icare, pour nous c’est une passion. Une passion qui exige beaucoup de temps et qui a emporté notre ami Kieran beaucoup trop tôt…

Tout commence au sol, souvent en montagne, où l’on se met à rêver de voir le paysage d’en haut.

Ensuite c’est sur une carte que nous visualisons les reliefs, où nous imaginons un itinéraire possible en suivant le soleil et en utilisant le vent. Puis, c’est auprès des plus expérimentés que l’on demande des conseils pour en apprendre plus.

Le rêve devient de plus en plus concret et il ne reste plus qu’à attendre une fenêtre météo promettant « LA » journée pour s’élancer et réaliser le vol tant attendu. Bien souvent il faut essayer encore et encore, persévérer avant de traverser le ciel en sautant d’une montagne à l’autre, d’un nuage à l’autre…

Durant les heures que nous passons pendus sous notre aile, les paysages majestueux défilent sous nos pieds. Le ciel et les montagnes nous permettent de nous dépasser nous-même et nous invite à rester humble devant ces immensités.

Kieran, ta soif d’apprendre et de progresser t’ont amené à suivre ton rêve jusqu’au Brésil où tu es parti lors d’un dernier vol. Ce ciel qui nous appelle pour voler, tu en fais désormais partie.
Les souvenirs communs en l’air comme sur terre sont précieux, et nous ne les oublierons jamais tout comme ton humilité, ta gentillesse et ton sourire.

Nos pensées sont pour vous amis et famille de Kieran.

Bon vol à toi !

Come on Kieran, this was way too early man… we didn’t even have time to say goodbye!

You were a very good pilot, passing your tandem license last year, taking part in the odd competition and doing long distance flights requiring skill and tactics. You were in great physical shape, had endurance and were committed. I remember your flight planning as regards weather, terrain, risks and tactics as being careful and systematic.

Yet this happened and now you are gone.
Gone, but not forgotten.
The memories of the good craic, your humour, your smile, relaxing nature and humble attitude will remain in our hearts.

Thanks for having shared your time on earth with us.

« go n-éirí an bóthar leat » – good luck on your journey, soar in peace.

Quelques souvenirs de notre ami